Proverbes avec le mot "Amitié"

Celui qui multiplie les amitiés, finit sans amis.

N'empruntez rien de votre ami, si vous souhaitez que son amitié continue.

L'amitié, c'est l'amour en habit de semaine.

L'amitié est une maladie qui n'a guère d'autre remède qu'une poignée de terre.

Une haie de séparation garde verte l'amitié.

L'amitié est comme la lame d'un couteau : en se retournant elle blesse son maître.

Offrir l'amitié à qui veut l'amour, c'est donner du pain à qui meurt de soif.

Vieille amitié ne craint pas la rouille.

Il ne faut pas laisser croître l'herbe sur le chemin de l'amitié.

Mieux vaut perdre un peu d'argent qu'un peu d'amitié.

Dans l'amitié, ménage une petite place pour la brouille ; et dans la brouille, une autre pour la réconciliation.

Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit.

La table est l'entremetteuse de l'amitié.

Une haie entre voisins préserve l'amitié.

L'adversité est la pierre de touche de l'amitié.

Amitié vaut plus que parenté.

Pour cultiver l'amitié entre deux êtres, il faut parfois la patience de l'un des deux.

N'attends que ruades de l'amitié d'un âne.

Recevoir sans donner fait tourner l'amitié.

Les dettes sont les ciseaux de l'amitié.

Les petits cadeaux entretiennent l'amitié.

Une fausse amitié est comme un banc de sable.

C'est en saison sèche qu'on se lie d'amitié avec le piroguier.

Il n'est pas de joie qui égale celle de se créer de nouvelles amitiés.

Il ne faut pas rincer la coupe de l'amitié avec du vinaigre.

La véritable amitié ne gèle pas en hiver.

Il n'y a pas de plus grand bonheur que la venue d'un hôte dans la paix et l'amitié.

Où commence l'emprunt, finit l'amitié.

Cookies