Proverbes avec le mot "Mort"

Peu importe où j'irai après ma mort, car des deux cotés j'ai des amis qui m'attendent...

Sur un cerisier mort, on ne trouve pas de fleurs.

Instruire un imbécile, autant soigner un mort.

La mort ne consulte aucun calendrier.

La mort ne donne pas de rendez-vous.

La mort est un vêtement que tout le monde portera.

La mort est une part d'impôt.

Votre agonie est longue, votre mort est certaine.

Le buffle laisse sa peau en mourant, l'homme mort laisse sa réputation.

On est mieux assis que debout, couché qu'assis, endormi qu'éveillé et mort que vivant.

Le lieu où on attend la mort n'a pas besoin d'être vaste.

De toutes les douleurs, on ne peut faire qu'une mort.

Qui attend les souliers d'un mort risque d'aller pieds nus.

Tous vont au convoi du mort et chacun pleure son deuil.

La vie est la voie de la mort, la mort est la voie de la vie.

Lors de la mort, aucun homme ne cherche à tromper.

Avec de l'argent, on fait parler les morts ; sans argent, on ne peut pas faire taire les muets.

Celui qui craint la mort perd la vie.

On dit que la mort est préférable à la honte, mais il faut rapidement ajouter que si la honte porte des fruits, la mort n'en porte pas.

Souviens-toi qu'au moment de ta naissance tout le monde était dans la joie et toi dans les pleurs. Vis de manière qu'au moment de ta mort, tout le monde soit dans les pleurs et toi dans la joie.

Celui qui compte sur les chaussures d'un mort, marchera longtemps pieds nus.

La mort est notre hôte.

Les chiens morts ne mordent pas.

Il est très facile de se perdre dans le monde profane ou d'oublier notre connexion à l'esprit. Et pourtant, sans ce lien, nous ne sommes que des morts vivants.

Tout homme qui marche agonise ; la mort suit l'homme comme sa silhouette.

Deux choses seules sont capables de remplir les yeux d'un avare, la sobriété ou la terre qu'on jette sur lui après sa mort.

En attendant les souliers des morts, on peut aller longtemps pieds nus.

Le mort est le guide du vivant.

Penser à la mort raccourcit la vie.

La mort est à la fois plus grande qu'une montagne et plus petite qu'un cheveu.

Le café doit être noir comme l'enfer, fort comme la mort et doux comme l'amour.

Attends la mort pour louer la vie, et le soir pour louer le beau jour.

La vie est un sommeil dont on ne se réveille qu'à la mort.

Quelle autre chose est le temps qu'une route précipitée qui nous conduit continuellement à la mort malgré nous.

La mort moud sans faire bouillir l'eau.

Trois choses entrent dans une maison sans se faire annoncer : les dettes, la vieillesse et la mort.

L'ignorance, c'est la mort ; le savoir, c'est la vie.

La vie est un sommeil et la mort est le temps du réveil, et l'homme marche entre l'un et l'autre comme un fantôme.

Rien n'est plus affligeant que la mort du coeur, la mort de l'homme est secondaire.

Là où il n'y a rien, même la mort ne peut rien prendre.

Les morts ouvrent les yeux des vivants.

L'homme ne refuse pas son soupir à la mort qui arrive.

Dans la mare des mensonges, il ne nage que des poissons morts.

La mort engloutit l'homme, elle n'engloutit pas son nom et sa réputation.

Les yeux avides ne peuvent être cousus qu'avec le fil de la mort.

Les cheveux gris sont les fleurs de la mort.

Dieu ne nous a rendus égaux que par la mort.

Cookies