Proverbes avec le mot "Toujours"

Si on avait toujours des cerises et des raisins, on pourrait se passer de médecin.

Si élevé que soit l'arbre, ses feuilles tombent toujours à terre.

Par le chemin "Plus tard", on arrive toujours à la place "Jamais".

On gagne toujours à taire ce qu'on n'est pas obligé dire.

Baiser de lèvres ne vient pas toujours du coeur.

Un vieil ami est chose toujours nouvelle.

Le nez le plus long n'est pas toujours le meilleur senteur.

Serpent qui change de peau est toujours serpent.

La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé.

La femme tombe sept fois et toujours se relève.

Qui est seul n'est pas toujours pauvre, mais qui est pauvre est trop souvent seul.

Vous avez beau cacher la queue d'un âne, il montrera toujours ses oreilles.

Une calebasse pleine de lait s'éloigne toujours de la bagarre entre gourdins.

La journée bien commencée semble toujours bientôt passée.

L'oiseau ne fait jamais palabre avec l'arbre, car il finit toujours par s'y poser.

Vivrais-tu un siècle, apprends toujours.

Nos malheurs entrent toujours par des portes que nous leur ouvrons.

Si fort que l'on soit, on trouve toujours son maître.

Guérir parfois, soulager souvent, consoler toujours.

La cloche elle-même n'a pas toujours le même son.

Pour le négligent, c'est toujours le matin.

La foudre toujours épargne le bois tendre.

L'an passé est toujours meilleur.

Pour payer et mourir, on a toujours le temps.

La vertu trouve toujours sa récompense.

L'herbe est toujours plus verte dans le pré d'à côté.

Qui est souvent à la cour du roi, finit toujours par trahir ses amis.

On a toujours une raison subjective de dire du mal des autres.

Efforcez-vous d'être toujours en bonne compagnie... même quand vous êtes seul, face à vous-même.

Le diable n'est pas toujours à la porte d'un pauvre homme.

Le chemin du devoir est toujours proche, mais l'homme le cherche loin de lui.

La porte du débiteur est toujours gardée par un chien féroce.

On gagne toujours à taire ce que l'on n'est pas obligé de dire.

Tout se passe toujours comme la femme le désire.

L'amour qui se nourrit de présents a toujours faim.

Le mariage n'est pas une course, on arrive toujours à temps.

Les eaux ont beau couler dans tous les sens le sable restera toujours au fond.

Rarement un, jamais deux, toujours trois.

Veille toujours au grain, sans attendre demain.

Quand on met la main à la pâte, il en reste toujours quelque chose aux doigts.

Qui prend toujours et jamais ne donne, à la fin chacun l'abandonne.

Toujours le vin sent son terroir.

Ce qu'on fait est toujours beau.

Le champ du voisin paraît toujours plus beau.

La clé dont on se sert toujours est la plus chère.

Pourvu qu'on ait la santé ! On peut toujours se pendre après.

L'amour d'une mère est toujours dans son printemps.

Cookies