Proverbe tibétain

Pour incendier une forêt, il faut l'aide du vent.

Mange selon la hauteur de ton sac à provisions, marche selon la largeur de ton pas.

Lorsqu'il est libre, l'esprit est naturellement serein, de même que l'eau non agitée est par nature limpide et claire.

La liane parvient au sommet d'un grand arbre en s'appuyant sur lui.

Les chiens n'aiment pas le bâton,les hommes n'aiment pas la vérité.

Les vrais chefs doivent savoir désobéir.

Quand tu arrives en haut de la montagne, continue de grimper.

Un mensonge est un saut du haut du toit.

Le foie de mon ennemi est le fourreau de mon épée.

Bavardage est écume sur l'eau, action est goutte d'or.

Si le problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter. Mais s'il n'en a pas, alors s'inquiéter ne change rien.

Quand deux sages confrontent leurs idées, ils en produisent de meilleures ; le jaune et le rouge mélangés produisent une autre couleur.

Il vaut mieux avoir vécu vingt-cinq jours comme un tigre qu'un millénaire comme un mouton.

Le voyage est un retour vers l'essentiel.

La parole doit être vêtue comme une déesse et s'élever comme un oiseau.

Cookies